Pourquoi pas un(e) saint(e) pour la médaille de baptême de votre filleul(e) ?

Porter une jolie médaille ou un beau pendentif autour du cou est d’autant plus « chic » que l’objet est discret, esthétique et fait de matières nobles. De plus, si ce bijou est porteur d’un « message » comme c’est le cas des médailles de baptême, des pendentifs porte-bonheur, de ceux qui affichent votre signe zodiacal ou tout autre symbole porteur de sens (main de fatma, croix, bouddha, chouette, alliance, etc.), il est facile de le « cacher » sous son vêtement. Et il ne gênera quasiment jamais vos activités quotidiennes contrairement, par exemple, aux bracelets (combien de fois sont-ils retirés à l’occasion d’une vaisselle), aux boucles d’oreille (qui peuvent s’accrocher aux foulards, écharpes et bonnets) et même aux bagues (qui peuvent être accrochées par ceci ou cela)…

 

Aucune obligation n’impose ou ne régit les médailles de baptême !

Bref médailles et pendentifs sont des bijoux agréables à porter à plus d’un titre. Aussi n’est-il pas étonnant que la coutume d’offrir une médaille de baptême aux enfants et adultes à l’occasion de leur baptême (civil ou chrétien) traverse les générations. Bien que rien n’oblige marraine et parrain à faire ce cadeau et qu’aucune consigne ne s’applique à la forme de la médaille, à son motif et à sa gravure, la médaille est généralement en or jaune (un métal rayonnant qui, ne suscitant aucun allergie, se prête bien à un « porter » à vie), on y fait graver au dos la date de naissance ou de baptême du baptisé – et s’il y a la place son prénom – , et un motif est moulé sur sa face avant. 

 

Quel motif pour une médaille de baptême ?

Le choix du motif est libre et théoriquement laissé à la discrétion de la marraine. Pour les baptêmes religieux, la figure choisie est « naturellement » choisie parmi celles de la chrétienté, alors qu’elle aura tendance à être laïque pour les baptêmes en mairie. Cependant, certains symboles appartiennent aux deux mondes, notamment la colombe qui, dans l’histoire de Noé (Ancien Testament), annonce une nouvelle terre, et qui descend du ciel lors du baptême du Christ (Nouveau Testament), devenue symbole universel de paix.

Source : https://www.sanctis.fr/

Les médailles portant figure de saint ou de sainte

Cela dit, on n’y pense pas toujours, mais une médaille de baptême moulée à l’effigie d’un saint ou d’une sainte portant le même nom que le ou la baptisé(e) est une option originale, plus personnalisée qu’une classique médaille de la Vierge ou du Christ ! Certes mais où trouver ces médailles de saints ? Réponse : chez Sanctis !