Comment pratiquer le cyclisme sur piste ?

Dans la catégorie des pratiques sportives liées au vélo, le cyclisme sur piste est une activité qui se distingue par deux caractéristiques principales : la première est l’utilisation d’un vélo à pignon fixe, la deuxième, le vélodrome qui sert de cadre aux compétitions.

Le vélo à pignon fixe

moyeu à vitesses intégrées
Source : http://www.fabrikcycles.fr/

Contrairement aux vélos utilisés dans le contexte du cyclisme traditionnel, le deux-roues propre au cyclisme sur piste est de type fixie, c’est-à-dire qu’il contraint son occupant à devoir pédaler jusqu’à l’arrêt des roues (en d’autres termes, c’est le contraire du principe de la roue libre). Mais les vélos à pignon fixe ne sont pas uniquement l’apanage des coureurs sur piste : ils sont également utilisés pour l’entraînement des sprinters qui, en pédalant à un rythme soutenus, développent ainsi leurs capacités de vitesse.

Le vélodrome

Doté d’une piste ovale d’un périmètre pouvant aller jusqu’à 500 mètres, les vélodromes sont entièrement conçus pour les compétitions cyclistes. Dotés d’une ligne bleu ciel (appelée « côte d’azur » sur la bordure, qui fait office de voie d’arrêt d’urgence, et d’une ligne rouge réservée aux sprinters possédant au moins une longueur d’avance sur les coureurs les précédant, on trouve des vélodromes dans plusieurs villes de France, réservés aux compétitions internationales. Vous souhaitez développer vos talents de sportifs au guidon d’un fixie ? Procurez-vous un fixie fahrrad, comme disent les Allemands, et c’est parti ! (Plus d’infos sur Fabrik Cycles).